• Véronique Lanonne

L'EX

Je ne te souhaite pas du mal mais si tu passais sous un train, je ne suis pas bien sûre de pouvoir verser ma larme. Je pense que ça m’arrangerait en fait. Ma douleur ne servirait plus à rien et elle finirait écrabouillée avec les restes de ta carcasse sur les rails. Je me sentirais légère. Ne vois pas ça comme une supplication. Tu fais bien ce que tu veux. Enfin, à ce qu’il paraît tu ne t’ennuies pas. Il faut bien continuer à vivre. C’est toi qui m’as dit ça. Peu de temps après le « je ne t’aime plus » quand je t’ai croisé au marché avec Marie. Ma Marie. Mon amie. Pas ma meilleure mais pas la pire. T’avais l’air con. Aussi con que le jour où t’as pissé dans ton froc. C’est l’image qui me ramène quand je pleure trop. Toi, courant comme un dératé pour trouver des toilettes. Je ne suis pas aigrie. Ou si. Juste un petit peu. Juste ce qu’il faut pour transformer l’amour. Ne va pas penser que je te hais. Non. Ce que je ressens est nettement plus intense.


T’avais l’air si con que tu lui as lâché la main. La pauvre Marie elle ne savait plus où se mettre. Elle a bredouillé un truc mais j’ai pas bien compris. Elle n’a jamais été finaude, mais je te l’accorde, elle a du chien. Et des jambes interminables. Ça compense son manque d’intelligence. J’ai enfin compris pourquoi elle ne m’appelait plus. Je te conseille Sabine quand tu te seras lassé. Elle bosse chez un procto, ça peut servir. Enfin, moi je dis ça, c’est pour toi. Tu vieillis. Pas si mal finalement. J’aurai pas cru vu la gueule de ton père. Comme quoi, ça ne veut rien dire.


J’ai été ravie de te croiser au marché, même si j’eus largement préféré être au volant de mon 4x4 et toi au milieu d’un chemin de terre. J’aurais mis le pied dedans, bien à fond pour être sûre de pas te rater. Enfin, tout ça pour te dire que je te souhaite le meilleur. Avec ou sans Marie. T’es un mec bien. On se revoit bientôt. J'ai hâte !



Véronique Lanonne @2021

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

MURIEL