• Véronique Lanonne

INDIFFERENCE

Je veux pas parler de l’indifférence qui suinte et nous inonde.

Des espoirs endormis où naissent les rancœurs. La maladie de l’esprit c’est l’avarie du cœur. Qui torture les songes altère les sens. Vandalise la lueur qui en était l’essence. Les fissures d’hier sont les failles d’aujourd’hui. Perfides impostures, délétères instincts. Nourrissent le présent d’un sombre dessein. Je veux pas parler de l’indifférence qui suinte et nous inonde. Je veux parler d’un homme qui sait faire taire les peurs. Qui endort ses doutes et soigne avec ardeur. Je veux parler de cet enfant au regard vibrant. Qui déverse l’amour sans attendre un retour. De ce mendiant touché par l’infortune dont l’ivresse nous fait peur autant qu’elle importune. Je veux parler d’un ami fracassé par la vie à qui tu tends la main pour apaiser son chagrin. Je veux pas parler de l’indifférence qui suinte et nous inonde. Je veux parler de toi, assis à côté de moi. Ecouter tes silences même si je te connais pas. T’offrir mon épaule pour y poser ta peine et me servir de ta vie pour en guérir la mienne. Je veux pas parler de naufrage ni de ces âmes résignées attendant qu’un miracle finissent par les sauver. Je veux pas parler d’abus ni de confiance ni de faiblesse mais de conscience et le temps presse. Je veux regarder le bleu du ciel comme s’il était immuable et voir dans tes yeux qu’on naît pas coupable. Qu’il n’y a en ce monde ni victimes ni bourreaux. Que tout ça n’est qu’un jeu dont on connait les enjeux. Jouir du temps qui reste et se faire la promesse Qu’ici ou ailleurs la prochaine fois on fera mieux. Véronique Lanonne ©2019

Paiement sécurisé

© 2020 par l'Amour du livre. Créé avec Wix.com