• Véronique Lanonne

LE PLAN

Un retour à la vie qui se ment. Pas la vie d’avant. Sans l’autre je m’asphyxie et contre lui je contamine, je véhicule, je propage. La distance tue le savais-tu ? Elle tue l’amour, qui, sans partage s’éteint. Elle tue l’humanité, son cœur. Les mains qu’on ne tend plus, les peaux qu’on ne touche plus. Par peur. Dans la valse-hésitation je me suis perdue. L’incohérence d’un plan qui se veut rassurant. Ils se servent des enfants. Tantôt boucliers, tantôt vecteurs mais à qui se fier ? J’aimerai être convaincue pour suivre aveuglément. J’aimerai croire pour renoncer. Mais voilà. On me vole ma vie d’avant. On expose mes enfants. Ma chair, mon sang. Sans certitudes. On efface les rires, les embrassades, les retrouvailles. On étrangle les lieux de partage. Le monde est occupé. Par la peur. Par un virus. Par ceux qui parlent, ceux qui ne savent pas. Je me sens mutilée. Une partie de moi s’éteint. La meilleure. Car sans l’autre je ne suis rien. Sans vous. Sans les sourires des gens que j’aime. Sans pouvoir serrer dans mes bras mes amis. Sans partager les rires, les tristesses, sans sentir ta main sur ma peau qui me rassure. J’avais choisi la solitude par peur d’aimer. La solitude comme un rempart. Mais aujourd’hui je sais. La distance tue. Le savais-tu ? Véronique Lanonne @2020

399 vues

Paiement sécurisé

© 2020 par l'Amour du livre. Créé avec Wix.com