• Véronique Lanonne

LES FOSSOYEURS

Ils ont bien préparé leur affaire, les nouveaux fossoyeurs. Enterré les vieux os, creusé les sillons pour en faire des fossés, agrandi les cimetières. Tout à leur œuvre, ils engrangent des millions. Ils enterrent l’ancien monde. La nouvelle humanité est en cours de téléchargement. Tout ça à cause d’un putain de Pangolin, si c’est pas malheureux !


On pourrait en rire si ce n’était pas si triste, si dans leurs fosses ils n’avaient pas jeté nos valeurs, si nous avions conservé du courage. Mais la lutte est inégale. La mort rôde et la peur la précède. Pour conserver la vie nous sommes prêts à perdre tout ce qu’elle avait de plus sacré. Pour conserver la vie, nous tuons notre humanité.


Le sens du collectif n’existe que sur le juste chemin et pour trouver la voie il faut s’en remettre à son cœur. Là où ne réside pas la peur.


Véronique Lanonne @2021

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

MARIE

PATOU